DoJo (道場) signifie « lieu de la Voie », lieu de respect, de concentration et d’étude.

 

Les arts martiaux, la pratique du Sabre en particulier, et la Sophrologie permettent de combattre efficacement les effets du stress grâce à une meilleure exploitation et à une extériorisation du potentiel physique et mental. Il m’a donc paru intéressant de réunir ces disciplines dans un même lieu à Toulouse, un lieu d’harmonie et d’équilibre entre le corps et l’esprit, un lieu de rencontre entre l’Orient et l’Occident.
Jean-Michel Martinuzzi

 

Dojo entrainement Iaido 2

 

Les cours de sabre japonais traditionnel et de sophrologie sont assurés par Jean-Michel MARTINUZZI.

Ingénieur dans le domaine spatial
Éducateur sportif diplômé d’état
3ème Degré de Kendô (FFJDA)
4ème Degré d’escrime japonaise (FNBDA)
Secrétaire du Rassemblement Autour de la Pratique du Sabre
Sophrologue Master spécialiste
Diplômé de la Fondation Alfonso Caycedo
Fédération Mondiale de Sophrologie Caycédienne

 

 

J’ai découvert la pratique du sabre avec Bernard Durand Sensei, qui m’a initié au Kendô. Pendant un an, les exercices techniques et les enchaînements beaucoup plus physiques se sont enchaînés, me permettant progressivement de m’extérioriser pleinement, et de découvrir mes limites. Puis, après une dizaine d’année de pratique sous la houlette de Pascal Loïdi, élève lui-même de Bernard Durand,  je me suis ouvert à l’escrime japonaise enseignée par la Fédération Française de Battôdô, fondée par Bernard Durand. Cette pratique regroupe, outre le Seitei Tôhô Battôdô lui-même, le Iaidô de l’école Musô Shinden et le Kenjutsu de l’école Kurama Ryû. J’ai ainsi découvert une autre facette du sabre, plus interne. Les conseils et les encouragements des deux directeurs techniques, Patrick Barge et Serge Degore, m’ont permis d’apprécier la richesse de cette approche. J’ai acquis ainsi la conviction par la pratique que l’on peut acquérir une approche globale de l’art du combat au sabre en pratiquant ces quatre disciplines, devenues pour moi complémentaires: le Iaïdô, le Battôdô, le Kenjutsu et le Kendô.
Parallèlement, je me suis intéressé à la Sophrologie. La Sophrologie est à la fois une science qui étudie la conscience humaine et un ensemble de techniques et de méthodes à médiation corporelle. Elle vise la conquête ou le renfort de l’équilibre entre nos émotions, nos pensées et nos comportements.  Au croisement de la relaxation occidentale et de la méditation orientale,  elle permet à chacun de trouver des ressources en lui-même et d’améliorer sa qualité de vie. Formé au premier cycle de la méthode à Toulouse chez ERES, j’ai suivi ensuite les deuxième et troisième cycles en Andorre chez le fondateur de la Sophrologie, le Pr. Alfonso Caycedo.
J’ai ainsi décidé d’ouvrir un lieu où je pourrai approfondir et enseigner ces différentes disciplines. Ainsi je peux transmettre ce qui m’a été donné, ou plutôt prêté et perpétuer la chaîne de la transmission. Rien n’est caché dans l’enseignement que j’ai reçu, tout a une explication rationnelle. Et si un secret existe, tant pour les élèves que pour le professeur, il réside dans ‘Shoshin’, l’esprit du débutant. Que ce soit dans l’apprentissage du sabre ou de la sophrologie, l’esprit doit être ouvert, comme si c’était la première fois… Alors commence l’expérience vraie.

 

Les Maîtres de référence :

 

OKADA MORIHIRO SENSEI
8ème dan de Iaidô hanshi
8ème dan de Kendô hanshi
7ème dan de Jôdô kyôshi

Originaire de la province de Niigata, Okada Morihiro Sensei vint s’établir à Tokyo dès l’âge de 35 ans et travaille dans la police. Il y pratique un kendô très efficace. Il était réputé avoir beaucoup de facilité a désarmer ses partenaires de Kendô en utilisant la technique de ”maki otoshi ”. Il fut disciple de HASHIMOTO Toyo pour le iaidô. Il fut également un des derniers grands maîtres du Japon à connaître les formes anciennes de iai tels DENSHO qu’il a du transmettre à ses disciples.

Il fut le Sensei pendant de nombreuses années de Bernard Durand Sensei.

 

KATO SHINJI SENSEI
9ème dan Battôdô Hanshi
Iemoto de Tenshinryû Battôdô
Co-fondateur du Seitei Toho Battôdô

Il fut le Sensei de Battôdô de Bernard Durand Sensei pendant son séjour au Japon ainsi que de ses autres disciples et élèves.

 

 

 

BERNARD DURAND SENSEI
7ème dan Kendô Kyoshi
7ème dan de Tenshinryû Battôdô
5ème dan de Iaidô

Après avoir vécu au Japon pendant une quinzaine d’années durant lesquelles il fut un des disciples de Maître OKADA Morihiro pour l’étude du Iaidô, Kendô, Kenjutsu, il y rencontra également maître KATO Shinji avec qui il étudia le Battôdô, et plus précisément le style Tenshinryû.

Il est également le fondateur et conseiller technique national au sein de la Fédération Française de Battôdô.

 

ALFONSO CAYCEDO

Neuropsychiatre colombien d’origine basque espagnole, né en 1932 à Bogota (Colombie), crée à Madrid en 1960 la Sophrologie, qu’il nomme la fille de la médecine, pour étudier la conscience humaine et les moyens d’en faire varier les états et niveaux. S’appuyant sur des méthodes occidentales comme l’hypnose et orientales comme le yoga, le bouddhisme tibétain et le zen japonais, il crée une méthode plus adaptée à notre corps et à notre esprit occidental. Du domaine médical initial, la Sophrologie s’ouvre, en 1977, vers le domaine social. Dans les années 80, la branche sociale de la sophrologie est créée. Ce dernier domaine occupe aujourd’hui une place importante et de nombreux sophrologues se sont spécialisés dans la prophylaxie (prévention, promotion de la santé), la pédagogie ou le domaine sportif. La Sophrologie est une école de vie qui nous réconcilie avec nous même, que le Pr Alfonso Caycedo continue d’enseigner aujourd’hui en Andorre.

 

Share Button